DRONE[s]

DRONE[s] est une installation numérique enfouie sous une enveloppe analogique. Résultat de l’hybridation d’un système de simulation et d’un objet sonore reconnaissable entre tous. C’est un détournement de piano. Mais aussi l’appareil de capture du lieu dans lequel il existe, avec sa propre mémoire et une fulgurante faculté d’oubli. La feinte de l’avatar (Avatar - 2016), Résonances sympathiques et autres exercices de translation (Perte de signal - 2018) et DRONE[s] en Matanie (Espace f/PHOS -2018) en sont les trois premières manifestations.